Single Post Template

L’intervention de l’orthophoniste pour les enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA)

L’intervention de l’orthophoniste pour les enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA)

Les interventions auprès d’un enfant avec un TSA (trouble du spectre de l’autisme) sont multiples et la plupart du temps multidisciplinaires, c’est-à-dire qu’elles demandent l’intervention de plusieurs professionnels. Nous aborderons, dans ce texte, le rôle que peut jouer un orthophoniste auprès de cette clientèle.  L’orthophoniste agit comme professionnel de la communication, du langage et des interactions sociales, qui sont au cœur du développement de l’enfant autiste.

Le langage et la communication sont partout, tout le temps; que ce soit par les mots, les sons, le non verbal, les regards, les mimiques, etc. Notre société est basée sur la communication. En ce sens,  comprendre les codes est un atout majeur qui ne s’acquiert pas automatiquement pour les enfants avec un TSA. Ceci peut créer des comportements inadéquats auprès de certains enfants autistes qui n’arrivent pas à déchiffrer et analyser l’information qui gravite autour d’eux et pour lesquels nous avons des attentes de comportements, d’attitudes ou de communication.

L’orthophoniste qui travaille avec un enfant autiste agit à différents niveaux pour l’aider à surmonter les défis que représente le langage, en fonction de différentes techniques d’intervention. Voici ses principales sphères d’intervention :

  • Langage expressif : apprentissage de vocabulaire, formulation d’idées.
  • Parole et fluidité : articulation et prononciation des mots.
  • Communication fonctionnelle : acquisition des principes simples de communication dans le quotidien ou suppléance à la communication.
  • Utilisation sociale et pragmatique : compréhension des codes sociaux et développement d’habiletés sociales.

Chaque intervention est unique et adaptée aux besoins de l’enfant traité, en fonction qu’il est verbal ou non (C’est-à-dire que l’enfant est capable de parler ou non) , en fonction de son quotient intellectuel, de sa personnalité, de son diagnostic, etc.

Par exemple, un orthophoniste qui travaille avec un enfant non verbal axera son intervention pour aider l’enfant à communiquer ses besoins par le biais de pictogrammes ou de signes (communication fonctionnelle) tandis qu’avec un enfant asperger qui a un bon niveau de langage, il tentera plutôt de l’aiguiller sur la manière d’entrer en communication avec les autres pour développer des habiletés sociales qui lui permettront d’entrer plus facilement en relation (pragmatique).

Chez Serespro, nous avons développé une expertise particulière en orthophonie auprès des enfants avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Notre approche adaptée permet d’améliorer les aptitudes de communication des enfants.

La clé du succès du travail orthophonique pour un enfant autiste, outre la patience, c’est de s’assurer que tous ceux qui sont impliqués auprès de l’enfant travaillent avec les mêmes objectifs et mettent en pratique les recommandations du professionnel afin que les apprentissages réalisés avec l’orthophoniste persistent dans le quotidien et puissent s’intégrer autant à la maison que dans un contexte social (garderie, école).   

Julie Ménard
Enseignante
Source : Serespro

Soumettre un commentaire

Vous souhaitez suggérer des jeux éducatifs pour les enfants à besoins particuliers?

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un favori de ce contenu.

Abonnez-vous à l'infolettre!

Pour aider votre enfant, une petite victoire à la fois!

Cette information ne sera pas partagée à des tiers.