Single Post Template

L’aide aux devoirs

L’aide aux devoirs

Qu’on le veuille ou non, les devoirs font partie de la vie des écoliers. Ils sont au cœur des étapes permettant de consolider les notions apprises en classe. Pour certains cette période peut être un véritable cauchemar où s’affrontent le clan des parents et celui des enfants. Pourtant, lorsqu’elle est bien encadrée, cette période peut être bénéfique pour toutes les parties.

En effet, c’est le moment pour l’apprenant de démontrer ce qu’il a compris des notions vues récemment. L’accompagnant, lui, se voit décerner une plage horaire où il peut avoir un portrait du monde scolaire. Ici les termes « apprenant » et « accompagnant » sont  utilisés à titre indicatif. En effet, il  n’est pas rare de voir ces rôles inversés ! 

À quoi servent les leçons et devoirs?

Pour les enseignants, les devoirs et leçons  permettent de consolider les notions vues en classe, de poursuivre le travail qui y est fait ou encore de préparer certains apprentissages à venir.  Ils constituent aussi une bonne façon de constater les progrès des élèves.

Les devoirs constituent également un « compte-rendu » sur ce qui se passe en classe. Ils démontrent aux parents le cheminement quotidien/ hebdomadaire. C’est un « lien notionnel » entre l’école et la maison

En ce qui concerne les enfants, les devoirs et leçons sont bien sûr une façon de consolider les apprentissages, mais ils visent aussi à développer leur autonomie et à leur permettre d’acquérir de bonnes habitudes de travail.

Enfin pour les parents, en plus de constituer une façon  de constater les progrès de leurs enfants, ils permettent de partager, au jour le jour, une partie du quotidien scolaire de l’enfant.

À chacun son rôle!

En lien avec les devoirs et leçons, le rôle du parent consiste à guider, à encadrer, à motiver l’enfant,  mais non pas à lui enseigner, à lui donner des réponses  ou à corriger ses erreurs!  Bien qu’il puisse être tentant de le faire, il est important de résister à la tentation! Dans la perspective du rôle des devoirs et leçons il est préférable de laisser l’enfant chercher  lui-même les réponses. C’est ainsi qu’il développe son autonomie et acquiert des habitudes de travail. En outre, un enseignant qui reçoit toujours des devoirs et travaux sans fautes ne peut évaluer ce qui est compris et ne l’est pas. Il également difficile de discerner les notions maîtrisées de celles qui donne encore du fil à retordre !

L’environnement idéal pour se concentrer

Tout le monde s’entend sur l’importance d’établir une routine. Elle simplifie l’organisation pour les petits comme pour les grands. Quand les devoirs et leçons ont toujours lieu au même moment, tout le monde sait à quoi s’attendre, on n’a pas à décider au jour le jour ni à négocier quotidiennement. Si on choisit de faire les devoirs avant le souper, il est essentiel que les enfants aient une pause entre le retour de l’école et le début du travail.

Devoirs et leçons devraient aussi toujours se faire au même endroit. Il faut choisir un lieu confortable et jouissant d’un bon éclairage. La chaise doit procurer une bonne assise à l’enfant et il est important que la table soit à une hauteur adéquate pour lui permettre d’écrire avec aisance. De plus,  le calme est de mise pendant les devoirs et leçons. La télé devrait être éteinte et les jouets et autres sources de distraction éloignées. Enfin, on devrait toujours aborder les notions les plus difficiles au début. Pourquoi? Tout simplement parce que c’est le moment où vous et votre enfant êtes le plus en forme.

Dans le rythme de vie effréné où nous sommes plongés, cette pause « obligée » peut devenir salutaire; le temps des devoirs devient alors un prétexte où l’on passe du temps ensemble. 

Préparation : un esprit sain dans un corps sain 

Avant de vous installer pour la période de devoirs et leçons, il est important de bien préparer votre enfant. Un aspect souvent négligé est la « préparation physique ». L’écolier a passé la majorité de sa journée assis dans son local et une fois la dernière cloche sonnée, on lui demande de reprendre la même position pour son étude.

Un investissement d’une vingtaine de minutes suffit pour préparer cette transition école-étude. En effet, faire une activité physique est tout à fait approprié pour libérer le surplus d’énergie, enlever des tensions, et ainsi permettre à l’enfant d’être mieux disposé à recevoir  de nouveaux apprentissages ou de les consolider ( sauter à la corde, courir, lancer une balle, faire du vélo). 

Les enfants ne sont pas tous pareil…

Pour la majorité des enfants, et des parents, ces conseils seront d’une grande importance tout au long de leur vie d’écolier. Il se peut toutefois que vous deviez essayer d’autres approches pour aider votre apprenant. Lire dans son lit, faire des jeux de lettres par terre, écrire sur un chevalet, souligner des informations dans un texte assis sur un ballon, revoir ses tables en sautant à la corde, épeler des mots en tapant dans ses mains, faire des mots en pâte à modeler sont toutes des activités qui peuvent sembler peu orthodoxes, mais qui permettent à l’enfant de faire ses apprentissages tout en étant dans un environnement où il se reconnait.

Isabelle Patenaude
Responsable de la formation jeux et matériel éducatif, Brault et Bouthillier

Jean-Philippe Cartier
Formateur en mathématiques, sciences et robotique, Brault et Bouthillier 

 

Références:

  1. COMMISSION SCOLAIRE DES CHIC-CHOCS, Les parents et les devoirs, 2009
  2. MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, LOISIR ET SPORT, Devoirs et leçons – J’accompagne mon enfant, 2011
  3. BÉLIVEAU MARIE-CLAUDE. Les devoirs et les leçons : questions et réponses pour les parents, Éditions du CHU, 2013

Soumettre un commentaire

Vous souhaitez suggérer des jeux éducatifs pour les enfants à besoins particuliers?

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un favori de ce contenu.

Abonnez-vous à l'infolettre!

Pour aider votre enfant, une petite victoire à la fois!

Cette information ne sera pas partagée à des tiers.