Single Post Template

La lecture : quand l’enfant fréquente l’école

La lecture : quand l’enfant fréquente l’école

Les parents ont aidé leur enfant à apprendre une multitude de choses depuis sa naissance. Que l’on songe à la marche, au langage, à la motricité globale et fine, etc. Ils sont les premiers éducateurs de l’enfant, la famille est la première école de sa vie. Vers l’âge de 5 ans, quand il s’apprête à entrer à l’école, l’enfant a déjà développé environ la moitié de ses capacités intellectuelles et les parents ont largement contribué à cette évolution. Alors pourquoi certains parents – qui ont si bien accompagné leur entant dans ses apprentissages de base – deviennent-ils moins actifs quand vient le temps de montrer la lecture à l’enfant?

Certains parents craignent d’envahir le champ d’action ou les responsabilités de l’enseignant. Ils ont toutefois un rôle complémentaire à jouer, par rapport à celui de l’enseignant. Même s’ils ne doivent pas intervenir sur les stratégies et les moyens didactiques, ils peuvent soutenir l’enfant dans sa motivation, en l’aidant à anticiper le plaisir qu’il tirera d’une activité et l’utilité qu’elle comporte. Par exemple, l’enfant a souvent hâte de lire quand la lecture est utilisée pour faire des jeux de société, des chasses aux trésors, des devinettes, pour comprendre des histoires drôles, etc. Pour qu’une expérience de lecture soit positive et que l’enfant désire encore la pratiquer, il faut qu’il en retire plus de plaisir qu’il y met d’effort.

Les parents ont aussi un rôle actif à jouer pour amener l’enfant à anticiper l’utilité de la lecture. Pour ce faire, ils doivent l’amener à faire des liens concrets entre la lecture et ses activités quotidiennes. L’enfant accepte facilement de faire des efforts en lecture s‘il perçoit que cette activité l’amène à comprendre le mode d’emploi d’un appareil, les consignes d’un jeu qui l’intéresse, etc. Les parents doivent informer l’enfant des liens entre la lecture et les horaires de télévision, les recettes, les panneaux publicitaires, les indications, les noms des rues, etc.

Le rôle des parents consiste aussi à soutenir son enfant quand il lit et à dédramatiser ses erreurs. En effet, il est essentiel de montrer a son entant qu’il peut se tromper et de lui expliquer qu’il faut reconnaître ses propres erreurs pour les corriger. Pour que l’enfant surmonte ses difficultés, il est également important de l’aider à trouver des stratégies et à utiliser celles que son enseignant lui a proposées. Les parents peuvent également susciter chez l’enfant le goût d’évoquer des images mentales en lisant. Il suffit pour cela qu’ils amènent leur enfant à préciser ce qu’il voit dans sa tête quand il lit. Ils l’aident ainsi à s’ouvrir à l’imaginaire, à tout l’univers de la lecture.

Finalement, il importe que les parents adoptent des attitudes et des moyens susceptibles de favoriser le plaisir lire. De nombreuses recherches confirment que les enfants qui lisent à la maison ont de meilleurs résultats scolaires que ceux qui ne pratiquent la lecture qu’à l’école. De plus, l’enfant qui ne lit qu’à l’école a tendance à percevoir la lecture comme un travail ou une activité fastidieuse et non comme un plaisir.

Les parents doivent favoriser la passion de la lecture chez leur enfant s’ils veulent le guider dans sa découverte des mondes merveilleux qui s’ouvrent à lui grâce aux sciences et à la culture.

Germain Duclos
Psychoéducateur et orthopédagogue
Auteur aux Éditions CHU Sainte-Justine
Source : Guider mon enfant dans sa vie scolaire

Soumettre un commentaire

Vous souhaitez suggérer des jeux éducatifs pour les enfants à besoins particuliers?

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un favori de ce contenu.

Abonnez-vous à l'infolettre!

Pour aider votre enfant, une petite victoire à la fois!

Cette information ne sera pas partagée à des tiers.