Single Post Template

Aménagements possibles à mettre en place en classe / démarches et style d’intervention pour apprivoiser le TDAH

Aménagements possibles à mettre en place en classe / démarches et style d’intervention pour apprivoiser le TDAH

Comment diminuer l’incidence de l’inattention sur les apprentissages en classe ?

  • Donner des horaires fixes / afficher l’emploi du temps
  • Asseoir l’enfant loin de toute distraction (porte, fenêtre), près de l’enseignant et à côté d’enfants calmes
  • Avoir sur sa table le strict nécessaire
  • Donner des consignes courtes et claires
  • Réduire le nombre de consignes et les écrire au tableau, l’enfant distrait pourra ainsi s’y retrouver sans rien demander à personne
  • Répéter, reformuler et faire reformuler les énoncés Inscrire au tableau les étapes de travail
  • Donner du temps pour écrire Prévoir si besoin, en fonction du contrat, une photocopie de la leçon
  • Attirer l’attention sur les apprentissages importants (sur le tableau comme sur les cahiers) en soulignant ou en les marquant d’un signe distinctif

Comment diminuer l’impulsivité d’un enfant à l’école?

  • Maintenir claires et simples les règles de vie en classe, et les afficher
  • Faire une courte liste des comportements attendus d’un élève
  • Asseoir l’enfant loin de toute distraction (porte, fenêtre), près de l’enseignant et à côté d’enfants calmes
  • Apprendre à l’élève à adapter son comportement aux différentes situations de la classe, en l’incitant à lever la main tout en convenant avec lui d’un signe qui veut dire soit qu’il sait la réponse, soit qu’il a levé la main par impulsivité
  • Avoir un signal discret et personnalisé pour lui dire que ce n’est pas le temps de parler ou de s’agiter (ex : mouvement spécifique de la main = arrêter de bouger)
  • Planifier et préparer l’élève aux transitions, types changement de classe ou de travail (dire à l’avance le comportement désiré + répéter la demande au moment venu)
  • Ajuster le seuil de tolérance par rapport aux comportements gênants (bruits, chantonnement), surtout si l’enfant est efficace ; cela permet de diminuer les remarques négatives envers l’élève, et de diminuer la tension entre enseignant-élève
  • Augmenter la fréquence des remarques positives ; la gratification immédiate et répétée est absolument nécessaire
  • Aider l’enfant à reconnaître les situations qui risquent de lui poser des problèmes (agitation dans les couloirs, bagarre à la récréation) pour qu’il apprenne à les éviter
  • Maîtriser les situations excitantes en donnant plus d’attention à l’enfant impulsif (se rapprocher de l’enfant, lui parler à voix basse)
  • Prévoir la possibilité pour l’élève de quitter la classe pour éviter une crise

Comment limiter l’agitation de l’enfant?

  • Lui offrir des occasions de bouger de façon appropriée et utile pendant les heures de classe (distribuer des documents, effacer le tableau, ranger le matériel,…)
  • Ajuster le seuil de tolérance par rapport aux comportements gênants (bruits, chantonnement), surtout si l’enfant est efficace ; cela permet de diminuer les remarques négatives envers l’élève, et de diminuer la tension entre enseignant-élève
  • Avoir un signal discret et personnalisé pour lui dire que ce n’est pas le temps de parler ou de s’agiter (ex : mouvement spécifique de la main = arrêter de bouger)
  • Favoriser les activités en extérieur (sport…)

Comment améliorer l’organisation de l’enfant ?

  • Viser la qualité plutôt que la quantité (le résultat plutôt que le soin)
  • Décomposer les tâches en étapes et en buts facilement atteignables (à donner individuellement à l’élève ou à afficher)
  • Indiquer quand les exercices doivent être terminés (date + heure)
  • Vérifier souvent le matériel de l’enfant pour limiter les pertes et casses ; prévoir, dans la classe, une trousse de secours.
  • Préférer le cahier au classeur
  • Avoir sur sa table le strict nécessaire
  • Vérifier la prise des devoirs à faire à la maison

Comment aider l’enfant dans ses relations sociales ?

  • Établir avec l’élève des buts de comportements sociaux avec un système de gratifications
  • Dans le cadre d’un contrat, autoriser et préciser les moments pendant lesquels l’enfant peut bouger en classe
  • Mettre en place avec lui une fiche d’auto-évaluation du comportement
  • Prodiguer réassurance et encouragements, en complimentant fréquemment l’enfant devant ses pairs afin d’améliorer son estime de soi
  • Appuyer et encourager les interactions sociales positives
  • Être attentif aux attitudes et réactions des autres enfants vis-à-vis de cet élève
  • Rassurer l’enfant lorsque des signes de frustration et de stress apparaissent
  • Expliquer ce trouble en classe sans mentionner le nom de l’enfant (exposé, livre d’information à mettre dans la bibliothèque…)
  • Rencontrer la famille afin d’adopter une stratégie commune

Retour

Source : http://hyperactiviteparis.com

Soumettre un commentaire

Vous souhaitez suggérer des jeux éducatifs pour les enfants à besoins particuliers?

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un favori de ce contenu.

Abonnez-vous à l'infolettre!

Pour aider votre enfant, une petite victoire à la fois!

Cette information ne sera pas partagée à des tiers.