Single Post Template

9 facteurs qui nuisent à la communication avec les intervenants scolaires

9 facteurs qui nuisent à la communication avec les intervenants scolaires

Regardons certains facteurs susceptibles de nuire à la communication entre les parents et l’école.

9 facteurs qui nuisent à la communication

  1. Plusieurs parents, surchargés et épuisés par leur vie professionnelle et familiale, délèguent à l’école une bonne part de leur responsabilité éducative.
  2. Ce sont souvent les parents scolarisés, articulés et dynamiques qui participent aux rencontres à l’école. Les moins scolarisés ou les plus timides s’imaginent à tort qu’il faut être instruit pour contribuer à la vie scolaire de leur enfant et ils se sentent souvent démunis face aux autres parents et à l’école.
  3. Bon nombre de parents croient qu’ils ne peuvent pas se prononcer sur les attitudes éducatives des enseignants, sur les prises de position de leurs syndicats, sur les programmes, sur l’organisation du transport scolaire, etc.
    Ils estiment qu’ils n’ont pas la moindre influence sur ces questions et ils se sentent relégués à un rôle passif. Malheureusement, cette perception est souvent justifiée par la réalité.
  4. Plusieurs parents ne se font pas personnellement confiance et ils s’en remettent, de façon inconditionnelle, aux intervenants scolaires et aux autres parents qui les représentent.
  5. Certains parents évitent de collaborer à la vie de l’école parce qu’ils ne partagent pas les mêmes valeurs que les enseignants ou celles des autres parents.
  6. Il peut arriver qu’un parent n’ait pas liquidé de vieux griefs face à sa propre vie scolaire. Il risque de projeter ses préjugés sur l’enseignant et sur l’école en général en adoptant une attitude agressive ou vindicative.
  7. Lorsqu’un enfant éprouve des difficultés d’apprentissage ou de comportement, il peut arriver que l’enseignant en attribue trop facilement la faute aux parents. À l’inverse, si un enfant travaille bien, le mérite en revient trop souvent à l’enseignant. Dans ces conditions, il peut arriver que les parents se sentent jugés ; il devient alors difficile d’établir un climat propice au dialogue.
  8. Certains intervenants scolaires considèrent que les parents sont un mal nécessaire et ils réduisent au minimum leurs rencontres avec eux. Ils prétextent un surplus de tâches alors qu’ils ont souvent peur d’être interrogés ou remis en question. Il est possible que certains parents contestataires ou intrusifs aient contribué à créer cette situation.
  9. Les parents immigrants évitent souvent de participer à la vie scolaire de leur enfant à cause de la barrière linguistique et culturelle, ou par peur d’être incompris ou rejetés. Leurs coutumes et leurs valeurs peuvent être différentes de celles qui sont vécues à l’école.

Germain Duclos
Psychoéducateur et orthopédagogue
Auteur aux Éditions CHU Sainte-Justine
Source : Guider mon enfant dans sa vie scolaire

Soumettre un commentaire

Vous souhaitez suggérer des jeux éducatifs pour les enfants à besoins particuliers?

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un favori de ce contenu.

Abonnez-vous à l'infolettre!

Pour aider votre enfant, une petite victoire à la fois!

Cette information ne sera pas partagée à des tiers.